Un autre intérêt pour les utilisateurs est celui de pouvoir bénéficier d’une communication plus personnalisée et adaptée. D’autant plus si le Chatbot est lié aux réseaux sociaux car celui-ci va pouvoir extraire des informations pertinentes pour personnaliser son interaction avec l’internaute. Et on peut encore aller plus loin en programmant le Chatbot pour lui donner la capacité de proposer au client des articles relatifs à ces centres d’intérêt ou à son historique de recherche par exemple, ou de lui envoyer des notifications adaptées. Tout ceci permet de développer une vraie personnalisation de la relation, rendant l’expérience ludique et agréable pour l’utilisateur.
Si, dans le domaine administratif, un assistant virtuel peut facilement remplacer un être humain pour prendre les rendez-vous et faire le suivi du courrier, Louis-Raphaël Tremblay estime que dans le champ de la relation d’aide, les assistants virtuels seront plutôt un outil de plus pour les intervenants. «On décuple les possibilités et on donne plus de bras aux intervenants. Ce n’est pas dans une optique de remplacement qu’on développe cette technologie», affirme-t-il.
Une fois que vous aurez publié votre offre d’emploi, vous pourrez prendre contact avec des recrues potentielles et les inviter à soumettre leur candidature, ou attendre de recevoir des réponses de façon organique. Assurez-vous de vous entretenir avec les candidats sur Skype ou Google Hangouts pour vérifier qu’ils possèdent bien les compétences que vous recherchez, et n’oubliez pas d’évaluer la performance du rendement de leurs collaborations avec leurs anciens clients en consultant leur profil.
La rapidité de réponse est aussi un avantage imparable. Lorsque le prospect est en phase de recherche, il a besoin d’informations en temps réel. L’assistant virtuel permet d’éviter cette latence tout en garantissant la continuité de l’intérêt du visiteur, et ce chaque jour et à toute heure. Et c’est d’autant plus important pour un service client lorsque la personne recherche une information technique ou rencontre une difficulté particulière. L’assistant virtuel va permettre de traiter le problème rapidement, tout en limitant au maximum la frustration de vos clients.
Ces outils permettent aussi de faire monter les performances de vente d’une PME. Ce logiciel s’occupe de plusieurs domaines en même temps : gestion de contacts, gestion des tâches, suivi des affaires, devis, facturations, campagnes e-mailing, partage de documents, géolocalisation, rapports d’activités… De quoi nous laisser du temps pour se consacrer à ce qui importe vraiment : la relation client.

Si, dans le domaine administratif, un assistant virtuel peut facilement remplacer un être humain pour prendre les rendez-vous et faire le suivi du courrier, Louis-Raphaël Tremblay estime que dans le champ de la relation d’aide, les assistants virtuels seront plutôt un outil de plus pour les intervenants. «On décuple les possibilités et on donne plus de bras aux intervenants. Ce n’est pas dans une optique de remplacement qu’on développe cette technologie», affirme-t-il.


Dans ma pratique de conseiller en services financiers, j’ai utilisé pendant plusieurs années un assistant virtuel pour offrir un service personnalisé à mes clients. Il me rappelait les dates d’échéances des certificats de dépôt, celles du renouvellement hypothécaire, l’expiration des frais de rachat et plusieurs autres dates importantes pour ma clientèle. Ce que je vous propose est plus qu’un simple agenda, c’est un système de gestion de la clientèle.
Pour les entrepreneurs individuels, faire appel à un assistant virtuel peut être une alternative parfaite par rapport à l’embauche d’un collaborateur à plein temps, en local. En effet, bien que cette option soit encore méconnue à ce jour, elle présente de nombreux avantages non négligeables sur tous les plans, tant et si bien que la distance ne représente plus qu’un détail.

chatterpal commercial

×