Externaliser ses services en recrutant un assistant virtuel permet à une PME de tirer un réel profit financier. En effet, recourir au service d’un assistant virtuel est beaucoup moins cher pour une qualité de travail identique. Le dirigeant qui fait appel à ce genre de prestation aura moins de contraintes organisationnelles étant donné qu’il n’est plus nécessaire de prévoir un poste de travail dédié à l’assistant. Les horaires sont modulables en fonction des besoins de l’entreprise de même qu’une possibilité de personnalisation des prestations. Comme l’assistant travaille en dehors de l’entreprise, il n’est pas rare qu’en cas de besoin, il est appelé à travaillé dans la soirée.
La rapidité de réponse est aussi un avantage imparable. Lorsque le prospect est en phase de recherche, il a besoin d’informations en temps réel. L’assistant virtuel permet d’éviter cette latence tout en garantissant la continuité de l’intérêt du visiteur, et ce chaque jour et à toute heure. Et c’est d’autant plus important pour un service client lorsque la personne recherche une information technique ou rencontre une difficulté particulière. L’assistant virtuel va permettre de traiter le problème rapidement, tout en limitant au maximum la frustration de vos clients.
Si, dans le domaine administratif, un assistant virtuel peut facilement remplacer un être humain pour prendre les rendez-vous et faire le suivi du courrier, Louis-Raphaël Tremblay estime que dans le champ de la relation d’aide, les assistants virtuels seront plutôt un outil de plus pour les intervenants. «On décuple les possibilités et on donne plus de bras aux intervenants. Ce n’est pas dans une optique de remplacement qu’on développe cette technologie», affirme-t-il.

L’avènement des scribes médicaux a permis aux médecins de se concentrer désormais sur le dialogue avec leurs patients. Avec un scribe en place, un médecin n’a plus à se déplacer constamment vers un écran d’ordinateur et un clavier. Au lieu de cela, le médecin peut se concentrer sur les aspects importants des soins aux patients : écouter et conseiller. Cette approche rassure le patient sur le fait que le médecin y prête attention et qu’elle conduit à une plus grande satisfaction du patient, un produit essentiel que tous les médecins cherchent à maximiser.
Mettre en place un assistant virtuel sur son site web peut aussi avoir un objectif de notoriété. Les Chatbot représentent une réelle avancée technologique et il est toujours bon pour une marque de se montrer à la hauteur des évolutions du marché et à la fine pointe de la technologie. De plus, les prouesses technologiques en termes de reconnaissance vocale et d’intelligence artificielle dans son ensemble sont au cœur de toutes les tendances actuelles et par conséquent, les assistants virtuels sont une pratique qui n’est pas prête de s’arrêter du jour au lendemain. C’est donc un véritable pari sur le futur et un réel investissement pour une entreprise qui souhaite mettre en avant l’innovation dans sa stratégie marketing.
Les assistants virtuels font couler beaucoup d’encre actuellement dans le monde du marketing en ligne. Mais cette technologie est-elle adaptée à votre entreprise et à votre activité ? Comment savoir si le retour sur investissement sera vraiment à la hauteur de vos ambitions ? Ce n’est pas un hasard si de plus en plus d’entreprises de tout horizon font confiance à cette technologie d’assistant virtuel. Mettre en place ce type de logiciel peut avoir beaucoup d’avantages pour une compagnie présente sur le web :

chatterpal wordpress


La difficulté première réside donc dans l’apprentissage du langage pour le Chatbot ou ce que l’on appelle le NLP (Natural Language Processing) grâce auquel on pourra programmer un interpréteur sémantique, permettant au bot de reconnaître les requêtes et d’y répondre en conséquence, voire d’apprendre de nouvelles requêtes au fur et à mesure des demandes. Mais plus les demandes des visiteurs seront originales ou spécifiques, plus il sera difficile pour l’assistant virtuel d’y répondre correctement si celles-ci n’ont pas été anticipées au préalable. Bien sûr, avec la progression des technologies d’intelligence artificielle, on peut envisager une progression du système avec le temps. Mais la technologie autour du NLP et des assistants virtuels est encore loin d’être mature sur le marché. Le risque ? Des bugs, des incohérences, voire même une certaine confusion des utilisateurs les moins avertis.

Si vous avez l’impression que vous ne viendrez jamais à bout des piles de dossiers qui s’accumulent sur votre bureau ou de la marée de courriels qui inondent votre boîte de réception et que vous n’avez jamais de temps à consacrer au développement des affaires, l’embauche d’un assistant virtuel pourrait s’avérer profitable. Une période d’adaptation est parfois nécessaire pour établir une relation de confiance et lui déléguer sans crainte certaines de vos tâches et de vos responsabilités. Mais, une fois cette étape franchie, la présence d’un assistant efficace et compétent qui effectue le travail à votre place vous évitera bien des soucis et vous permettra de gagner du temps.

coupon chatterpal


Les avantages d’utiliser un assistant commercial virtuel pour PME sont nombreux. Ces outils permettent de décupler les performances commerciales de son entreprise. Un assistant comme Sicaia accompagnera par exemple les particuliers et les professionnels dans l’ensemble des processus de vente en calculant les probabilités des gains obtenus et en fournissant des conseils pratiques à ces derniers.

Un assistant virtuel pas cher n’a rien de bien différent d’un assistant en interne, sauf que ce dernier se trouve à distance. À travers cette prestation, les sociétés offshores vous proposent de gérer votre agenda et vos appels en externe. Il revêt les mêmes rôles qu’une secrétaire normale. L’assistant virtuel vous fera un rapport quotidien sur les tâches qui vous incombent ce jour. Il gère vos rendez-vous, les prend et les annule si besoin est. Il vous accompagne dans chaque étape de votre journée. Il vous sera alloué personnellement, quid à devoir passer quelques coups de fil en votre nom.

chatterpal jvzoo


La difficulté première réside donc dans l’apprentissage du langage pour le Chatbot ou ce que l’on appelle le NLP (Natural Language Processing) grâce auquel on pourra programmer un interpréteur sémantique, permettant au bot de reconnaître les requêtes et d’y répondre en conséquence, voire d’apprendre de nouvelles requêtes au fur et à mesure des demandes. Mais plus les demandes des visiteurs seront originales ou spécifiques, plus il sera difficile pour l’assistant virtuel d’y répondre correctement si celles-ci n’ont pas été anticipées au préalable. Bien sûr, avec la progression des technologies d’intelligence artificielle, on peut envisager une progression du système avec le temps. Mais la technologie autour du NLP et des assistants virtuels est encore loin d’être mature sur le marché. Le risque ? Des bugs, des incohérences, voire même une certaine confusion des utilisateurs les moins avertis.

chatterpal

×