Des exemples de tâches pouvant être déléguées ? La gestion des réseaux sociaux et des campagnes e-mailing, la modération des commentaires, la dynamisation de l’engagement client, le rapport de la performance, le SEO, la veille concurrentielle, la création et l’optimisation de campagnes PPC (sur les principales plateformes publicitaires en ligne), etc.

Des exemples de tâches pouvant être déléguées ? La gestion des réseaux sociaux et des campagnes e-mailing, la modération des commentaires, la dynamisation de l’engagement client, le rapport de la performance, le SEO, la veille concurrentielle, la création et l’optimisation de campagnes PPC (sur les principales plateformes publicitaires en ligne), etc.

« Notre vision est de rendre l’Assistant virtuel iA capable de procurer à chaque participant de régimes collectifs de l’information personnalisée et adaptée à son profil, explique Martin Bélanger, vice-président principal, Solutions d’assurance et d’épargne collectives et marchés spéciaux à iA Groupe financier. L’Assistant virtuel pourra guider le participant dans l’évaluation des options qui s’offrent à lui aux différentes étapes de sa vie. Il pourrait même l’aider à modifier certaines habitudes de vie qui pourraient lui être défavorables en l’encourageant à prendre action maintenant. »


Un assistant virtuel pas cher n’a rien de bien différent d’un assistant en interne, sauf que ce dernier se trouve à distance. À travers cette prestation, les sociétés offshores vous proposent de gérer votre agenda et vos appels en externe. Il revêt les mêmes rôles qu’une secrétaire normale. L’assistant virtuel vous fera un rapport quotidien sur les tâches qui vous incombent ce jour. Il gère vos rendez-vous, les prend et les annule si besoin est. Il vous accompagne dans chaque étape de votre journée. Il vous sera alloué personnellement, quid à devoir passer quelques coups de fil en votre nom.
Beaucoup de Chatbot sont liés à des services de messagerie ou de réseaux sociaux, le plus connu étant Facebook. Ce type de logiciel permet notamment à l’entreprise de répondre à chaque demande faite sur ce type de supports sans avoir un surveiller l’ensemble de ses réseaux. Ce lien étroit est un atout non seulement pour profiter des nombreuses possibilités qu’offre ces réseaux (les opportunités en termes de ciblage, ou encore la possibilité d’envoyer des notifications ou des campagnes de retargeting automatisées) tout en développant une présence continue et la visibilité de la marque sur les réseaux sociaux.

ventes croisees


Les assistants virtuels font couler beaucoup d’encre actuellement dans le monde du marketing en ligne. Mais cette technologie est-elle adaptée à votre entreprise et à votre activité ? Comment savoir si le retour sur investissement sera vraiment à la hauteur de vos ambitions ? Ce n’est pas un hasard si de plus en plus d’entreprises de tout horizon font confiance à cette technologie d’assistant virtuel. Mettre en place ce type de logiciel peut avoir beaucoup d’avantages pour une compagnie présente sur le web :
Mettre en place un assistant virtuel sur son site web peut aussi avoir un objectif de notoriété. Les Chatbot représentent une réelle avancée technologique et il est toujours bon pour une marque de se montrer à la hauteur des évolutions du marché et à la fine pointe de la technologie. De plus, les prouesses technologiques en termes de reconnaissance vocale et d’intelligence artificielle dans son ensemble sont au cœur de toutes les tendances actuelles et par conséquent, les assistants virtuels sont une pratique qui n’est pas prête de s’arrêter du jour au lendemain. C’est donc un véritable pari sur le futur et un réel investissement pour une entreprise qui souhaite mettre en avant l’innovation dans sa stratégie marketing.
La difficulté première réside donc dans l’apprentissage du langage pour le Chatbot ou ce que l’on appelle le NLP (Natural Language Processing) grâce auquel on pourra programmer un interpréteur sémantique, permettant au bot de reconnaître les requêtes et d’y répondre en conséquence, voire d’apprendre de nouvelles requêtes au fur et à mesure des demandes. Mais plus les demandes des visiteurs seront originales ou spécifiques, plus il sera difficile pour l’assistant virtuel d’y répondre correctement si celles-ci n’ont pas été anticipées au préalable. Bien sûr, avec la progression des technologies d’intelligence artificielle, on peut envisager une progression du système avec le temps. Mais la technologie autour du NLP et des assistants virtuels est encore loin d’être mature sur le marché. Le risque ? Des bugs, des incohérences, voire même une certaine confusion des utilisateurs les moins avertis.

chatterpal

×