Dans un blogue précédent, nous vous avons indiqué comment tirer le maximum de vos efforts de réseautage et garder le contact avec les personnes que vous avez rencontrées. Demandez à votre assistant virtuel de gérer la liste de vos contacts et de la mettre à jour chaque fois que vous assistez à un congrès ou à un salon professionnel. Il est également en mesure d’envoyer des cartes ou des messages aux membres de votre réseau pour souhaiter de joyeuses fêtes, souligner l’anniversaire de votre entreprise, promouvoir un nouveau produit ou tout simplement remercier vos clients.

« Notre vision est de rendre l’Assistant virtuel iA capable de procurer à chaque participant de régimes collectifs de l’information personnalisée et adaptée à son profil, explique Martin Bélanger, vice-président principal, Solutions d’assurance et d’épargne collectives et marchés spéciaux à iA Groupe financier. L’Assistant virtuel pourra guider le participant dans l’évaluation des options qui s’offrent à lui aux différentes étapes de sa vie. Il pourrait même l’aider à modifier certaines habitudes de vie qui pourraient lui être défavorables en l’encourageant à prendre action maintenant. »


Vous l’aurez compris : les avantages à mettre en place un logiciel d’assistant virtuel peuvent donc être très nombreux pour votre activité, que cela soit d’un point de vue opérationnel, marketing ou stratégique. Mais du point de vue strictement utilisateur, les bénéfices peuvent aussi être très importants, et ces assistants peuvent améliorer grandement l’expérience générale des visiteurs sur votre site mais aussi la façon dont ceux-ci perçoivent votre marque et vos services.
L’assistant virtuel a été le résultat d’une longue recherche qui avait commencé depuis plus de 100 ans avec le concept de machine intelligente. L’assistant virtuel est une partie de la machine intelligente ou artificielle intelligente qui a marqué 00. L’assistant virtuel est semblable à un assistant humain mais plus intelligent, réactif et a beaucoup plus d’informations. L’assistant virtuel précédent a été développé par Apple et Amazon avec le HomePod de Siri et Alexa. D’autres pays comme la Chine et le Japon ont développé leur propre assistant virtuel. Beaucoup de maison, de bâtiment et d’entreprise ont un assistant virtuel pour armer leurs domaines. Il existe de nombreuses formes d’assistant virtuel, comme dans une application mobile, un périphérique intelligent, un robot et un ordinateur. Mais comme toutes choses, cela peut présenter un bon côté et un mauvais côté.
Externaliser ses services en recrutant un assistant virtuel permet à une PME de tirer un réel profit financier. En effet, recourir au service d’un assistant virtuel est beaucoup moins cher pour une qualité de travail identique. Le dirigeant qui fait appel à ce genre de prestation aura moins de contraintes organisationnelles étant donné qu’il n’est plus nécessaire de prévoir un poste de travail dédié à l’assistant. Les horaires sont modulables en fonction des besoins de l’entreprise de même qu’une possibilité de personnalisation des prestations. Comme l’assistant travaille en dehors de l’entreprise, il n’est pas rare qu’en cas de besoin, il est appelé à travaillé dans la soirée.
For example, John Paul’s advanced technological tools mine data – with the customer’s consent – using natural language and voice technology during phone conversations, emails, and text messages between Concierge and client (or bot and client) to predict what customers will like based on requests completed by similar profiles. This helps proactively assist brand new customers in a way that simulates a long history of dedicated 1 to 1 service.
La deuxième limite concerne la popularité et l’utilisation actuelle de la technologie. Car si les assistants par voix sont de plus en plus populaires auprès des utilisateurs, l’achat sur le web par ce biais peut paraître une tâche un peu plus complexe, surtout dans le cadre d’achats de produits techniques ou de services sur mesure. Ces utilisations restent donc encore réservées à des services simples de réservation. Par ailleurs, les assistants par voix sont encore tout nouveaux sur le marché, et si les utilisateurs sont de plus en plus nombreux, ils ne représentent qu’une minorité des utilisations pour le moment. La progression technologique reste donc encore limitée aux usages réels des consommateurs finaux.

Les coûts des services d’assistanat virtuel varient, et en général, les assistants virtuels qui résident en Europe ou en Amérique du Nord facturent des prix plus élevés. Plusieurs assistants facturent leurs services sur la base d’un tarif horaire, d’autres facturent par tâche ou projet, et il y en a également certains qui acceptent de négocier un prix forfaitaire pour un nombre déterminé d’heures.
Beaucoup de Chatbot sont liés à des services de messagerie ou de réseaux sociaux, le plus connu étant Facebook. Ce type de logiciel permet notamment à l’entreprise de répondre à chaque demande faite sur ce type de supports sans avoir un surveiller l’ensemble de ses réseaux. Ce lien étroit est un atout non seulement pour profiter des nombreuses possibilités qu’offre ces réseaux (les opportunités en termes de ciblage, ou encore la possibilité d’envoyer des notifications ou des campagnes de retargeting automatisées) tout en développant une présence continue et la visibilité de la marque sur les réseaux sociaux.
La deuxième limite concerne la popularité et l’utilisation actuelle de la technologie. Car si les assistants par voix sont de plus en plus populaires auprès des utilisateurs, l’achat sur le web par ce biais peut paraître une tâche un peu plus complexe, surtout dans le cadre d’achats de produits techniques ou de services sur mesure. Ces utilisations restent donc encore réservées à des services simples de réservation. Par ailleurs, les assistants par voix sont encore tout nouveaux sur le marché, et si les utilisateurs sont de plus en plus nombreux, ils ne représentent qu’une minorité des utilisations pour le moment. La progression technologique reste donc encore limitée aux usages réels des consommateurs finaux.
Un autre intérêt pour les utilisateurs est celui de pouvoir bénéficier d’une communication plus personnalisée et adaptée. D’autant plus si le Chatbot est lié aux réseaux sociaux car celui-ci va pouvoir extraire des informations pertinentes pour personnaliser son interaction avec l’internaute. Et on peut encore aller plus loin en programmant le Chatbot pour lui donner la capacité de proposer au client des articles relatifs à ces centres d’intérêt ou à son historique de recherche par exemple, ou de lui envoyer des notifications adaptées. Tout ceci permet de développer une vraie personnalisation de la relation, rendant l’expérience ludique et agréable pour l’utilisateur.

chatterpal jv

×