Dans un monde où parler à son Smartphone est devenue monnaie courante, les assistants virtuels sur les sites web ou « Chatbots » sont de plus en plus nombreux et ne cessent d’évoluer. Et c’est donc tout naturellement que les entreprises du web s’efforcent de rejoindre cette tendance en appliquant ces mêmes principes et ces techniques à leur stratégie marketing. Pour beaucoup, les Chatbots représentent véritablement l’avenir du service sur Internet, d’autant plus avec la progression des technologies liées à l’intelligence artificielle et à la reconnaissance vocale. Alors, comment ce type de technologie peut-elle épauler votre entreprise dans sa vie quotidienne ? Quels sont les avantages réels et surtout, quelles limites peut-on rencontrer lors de l’implémentation d’une telle solution ?
Beaucoup de Chatbot sont liés à des services de messagerie ou de réseaux sociaux, le plus connu étant Facebook. Ce type de logiciel permet notamment à l’entreprise de répondre à chaque demande faite sur ce type de supports sans avoir un surveiller l’ensemble de ses réseaux. Ce lien étroit est un atout non seulement pour profiter des nombreuses possibilités qu’offre ces réseaux (les opportunités en termes de ciblage, ou encore la possibilité d’envoyer des notifications ou des campagnes de retargeting automatisées) tout en développant une présence continue et la visibilité de la marque sur les réseaux sociaux.

ventes croisees


Les assistants virtuels sont littéralement adaptés à tous les secteurs : que votre entreprise évolue autour d’un commerce en ligne de vêtements ou de services financiers, tout est possible et on peut tout à fait imaginer un développement de logiciel sur mesure qui s’adapterait à vos contraintes et à vos objectifs propres. Quel que soit votre secteur d’activité et votre mode de fonctionnement, il ne tiendra qu’à vous d’imaginer une solution qui s’adaptera à votre système d’organisation interne et qui aura la capacité de se lier à votre serveur informatique et à votre logiciel de CRM par exemple.
Un assistant virtuel peut prendre en charge toute la partie administrative d’un poste et ainsi soulager vos salariés ou vous-même. Il peut ainsi gérer tous les mails, mettre à jour les agendas des membres de votre équipe, prendre les rendez-vous, effectuer les démarches administratives de l’entreprise, etc. Il s’agit, en fait, d’une secrétaire personnelle. De plus, toutes ces tâches peuvent être effectuées à distance sans aucune difficulté grâce aux nouvelles technologies.
Un assistant virtuel pas cher n’a rien de bien différent d’un assistant en interne, sauf que ce dernier se trouve à distance. À travers cette prestation, les sociétés offshores vous proposent de gérer votre agenda et vos appels en externe. Il revêt les mêmes rôles qu’une secrétaire normale. L’assistant virtuel vous fera un rapport quotidien sur les tâches qui vous incombent ce jour. Il gère vos rendez-vous, les prend et les annule si besoin est. Il vous accompagne dans chaque étape de votre journée. Il vous sera alloué personnellement, quid à devoir passer quelques coups de fil en votre nom.

chatterpal jvzoo


Dans la vie de toute société (peu importe sa taille), certaines tâches récurrentes peuvent être considérées comme chronophages et ainsi empêcher de se concentrer sur le cœur de métier de l’entreprise. Embaucher un assistant personnel pour les effectuer peut être une solution. Mais cela reste très onéreux en termes de charges. Aujourd’hui, il est beaucoup plus rentable de faire appel à une société offshore pour externaliser ces tâches. Ce partenaire mettra à votre disposition un assistant virtuel auquel vous pourrez sous-traiter différentes missions et ainsi optimiser votre activité et vous concentrer sur les tâches essentielles.
Allez-y graduellement. Après avoir choisi la personne avec qui vous voulez travailler, il est souvent bon de faire une entrevue – beaucoup le font par Internet, avec des services d’appels audio et vidéo en ligne tel que Skype. Vous pourriez commencer par un projet d’essai pour voir comment le pigiste se débrouille avant de lui confier des mandats plus importants.
Selon lui, l’être humain n’est pas conçu pour analyser une grande quantité de données, une tâche qu’il vaut mieux laisser aux machines. Mieux vaut se concentrer sur la plus grande force de l’être humain: la prise de décision. «C’est l’humain qui est vraiment capable de décider quel geste poser, quelle intervention faire», poursuit Louis-Raphaël Tremblay.
Une fois que vous aurez engagé votre assistant virtuel, que ce dernier se sera familiarisé avec les tâches à accomplir (grâce à la documentation que vous lui aurez fournie), et que vous aurez défini vos canaux de communication préférés (Skype, Google Hangout, e-mail, Slack, etc.), vous devrez vous assurer de ne fournir à votre nouvelle recrue qu'un accès limité à votre boutique en ligne — ou tout autre outil ou service devant être utilisé pour accomplir le travail.

Les assistants virtuels sont littéralement adaptés à tous les secteurs : que votre entreprise évolue autour d’un commerce en ligne de vêtements ou de services financiers, tout est possible et on peut tout à fait imaginer un développement de logiciel sur mesure qui s’adapterait à vos contraintes et à vos objectifs propres. Quel que soit votre secteur d’activité et votre mode de fonctionnement, il ne tiendra qu’à vous d’imaginer une solution qui s’adaptera à votre système d’organisation interne et qui aura la capacité de se lier à votre serveur informatique et à votre logiciel de CRM par exemple.

Si vous recevez plus de courriels que vous ne pouvez en lire et que votre boîte déborde, mettez votre assistant virtuel au défi de trier cette montagne de messages. Il peut retirer les pourriels et autres courriels indésirables, repérer les messages importants et les soumettre à votre attention, envoyer des réponses standard aux demandes les plus courantes et transmettre des mises à jour à vos clients. Comme pour la gestion de l’agenda, votre assistant aura besoin de directives, que ce soit pour déterminer le degré d’importance d’un message ou pour utiliser le ton adéquat dans les communications. Votre assistant virtuel peut aussi gérer, mettre à jour et créer un carnet d’adresses ou des listes d’envoi pour les membres de votre réseau ou vos clients.


Viaprestige Externalisation est une société de services offshore basée au Maroc. Tous les assistants personnels qu’elle met à la disposition de ses clients ont suivi une formation francophone et ont les mêmes compétences qu’en France. Par contre, ils sont soumis à la législation marocaine concernant le droit du travail : un temps de travail hebdomadaire plus important, un salaire minimum moins élevé, des congés payés moins nombreux. D’ailleurs, Viaprestige ne facture pas à ses clients les jours de congés et garantit le remplacement de votre interlocuteur par une personne de même niveau. Enfin, le décalage horaire est d’une ou deux heures avec la France, ce qui permet une collaboration aux heures habituelles de travail sans aucune difficulté.
La difficulté première réside donc dans l’apprentissage du langage pour le Chatbot ou ce que l’on appelle le NLP (Natural Language Processing) grâce auquel on pourra programmer un interpréteur sémantique, permettant au bot de reconnaître les requêtes et d’y répondre en conséquence, voire d’apprendre de nouvelles requêtes au fur et à mesure des demandes. Mais plus les demandes des visiteurs seront originales ou spécifiques, plus il sera difficile pour l’assistant virtuel d’y répondre correctement si celles-ci n’ont pas été anticipées au préalable. Bien sûr, avec la progression des technologies d’intelligence artificielle, on peut envisager une progression du système avec le temps. Mais la technologie autour du NLP et des assistants virtuels est encore loin d’être mature sur le marché. Le risque ? Des bugs, des incohérences, voire même une certaine confusion des utilisateurs les moins avertis.

chatterpal

×