« Notre vision est de rendre l’Assistant virtuel iA capable de procurer à chaque participant de régimes collectifs de l’information personnalisée et adaptée à son profil, explique Martin Bélanger, vice-président principal, Solutions d’assurance et d’épargne collectives et marchés spéciaux à iA Groupe financier. L’Assistant virtuel pourra guider le participant dans l’évaluation des options qui s’offrent à lui aux différentes étapes de sa vie. Il pourrait même l’aider à modifier certaines habitudes de vie qui pourraient lui être défavorables en l’encourageant à prendre action maintenant. »
Allez-y graduellement. Après avoir choisi la personne avec qui vous voulez travailler, il est souvent bon de faire une entrevue – beaucoup le font par Internet, avec des services d’appels audio et vidéo en ligne tel que Skype. Vous pourriez commencer par un projet d’essai pour voir comment le pigiste se débrouille avant de lui confier des mandats plus importants.

Allez-y graduellement. Après avoir choisi la personne avec qui vous voulez travailler, il est souvent bon de faire une entrevue – beaucoup le font par Internet, avec des services d’appels audio et vidéo en ligne tel que Skype. Vous pourriez commencer par un projet d’essai pour voir comment le pigiste se débrouille avant de lui confier des mandats plus importants.

Cependant, cette technologie n’est pas là pour «voler» des emplois. «On veut faire mousser le concept de technologie bienveillante qu’on utilise pour faire le bien. On parle souvent des aspects qui font peur, mais on oublie tout l’aspect positif de la techno. Pourtant, il est important.» Des assistants virtuels bienveillants seront légion d’ici 10 à 15 ans, selon Louis-Raphaël Tremblay. «Le concept peut être poussé à l’infini. On peut obtenir de la rétroaction, peu importe le domaine et le nombre de rencontres. C’est un énorme avantage à long terme.»
Afin de gagner en temps, faire appel à un assistant virtuel pour la réalisation des différentes tâches en rapport avec les classements et l’analyse des documents est des plus conseillés. Pour les entreprises qui envisagent de ne se focaliser que sur leurs missions principales, l’aide de cet outil est des plus appréciées. Il n’est pas rare que certaines entreprises optent pour l’externalisation des tâches comme l’accueil clientèle et autres dans le but d’augmenter leur capital. Parmi les solutions les plus adoptées, il faut noter certainement les supports techniques tels qu’une hotline et bien d’autres outils à installer à travers les ordinateurs au sein même de l’entreprise.
L’idée d’avoir un assistant plaît à de nombreux chefs de petites entreprises, mais elle est souvent abandonnée, car ils n’ont pas l’espace, l’argent ou une charge de travail suffisante pour embaucher quelqu’un. Ces contraintes ne limitent en rien le recours à un assistant virtuel. Il travaille aussi longtemps – ou aussi peu – que vous le souhaitez, sur les dossiers que vous lui assignez et à un tarif très abordable, sans que vous ayez à lui payer des avantages sociaux ou à contribuer à son fonds de retraite. Mieux encore, il travaille à distance, ce qui signifie que vous n’avez pas à lui fournir un bureau, un ordinateur et un téléphone.
Mais un Chatbot n’a pas uniquement la fonction de soutenir les ventes d’un site, les informations laissées par les prospects ont également toute leur importance. On ne le dira jamais assez mais connaître ses cibles dans toutes leurs spécificités est primordial pour pouvoir adapter sa stratégie marketing aux particularités de son marché propre. Or, un Chatbot va pouvoir intégrer à la conversation avec l’internaute, des questions pertinentes et de manière moins intrusive que si vous sollicitiez vos prospects à répondre à une étude ou à un formulaire, par exemple. Les réponses aux questions sont par conséquent plus spontanées et les retours d’informations plus fréquents. Les assistants virtuels permettent donc de transmettre un feedback pertinent aux équipes marketing et des informations précieuses pour adapter sa communication future encore mieux aux besoins de sa cible.

logiciel chatterpal


Le premier avantage de mettre en place un Chatbot sur son site est un avantage marketing. Les assistants virtuels installés sur votre e-commerce permettront de guider les internautes tout au long de leur processus d’achat et de les épauler dans leur prise de décision ; mais les avantages à cela vont encore plus loin. En effet, grâce à des critères préétablis, le bot va vous permettre de réaliser un premier tri des prospects qui visitent votre site afin d’identifier les cibles les plus sérieuses, et ainsi de transmettre ces informations à votre force commerciale pour mettre toutes les chances de votre côté afin de convertir un maximum de prospects.
Évidemment, faire appel à un assistant virtuel est une décision délicate à prendre. Des informations confidentielles seront en effet remises entre les mains d’un parfait inconnu. C’est la raison pour laquelle il est important de bien choisir son employé virtuel. Celui-ci doit être honnête, sûr, compétent et surtout sérieux. Faire appel à un prestataire reconnu situé au Maroc est une excellente solution pour s’assurer des services fiables et haut de gamme. Ces agents répondent en effet à des critères stricts avant d’intégrer l’équipe de l’entreprise. Ils sont francophones, diplômés et réactifs. Toutes les missions qui leur sont confiées sont réalisées dans les délais déterminés avec une qualité de travail optimale. Les consignes sont suivies à la lettre pour toujours garantir la satisfaction de la clientèle. Enfin, les clauses de confidentialités sont constamment respectées et les informations ne risquent pas d’être dévoilées à des tiers.

Selon lui, l’être humain n’est pas conçu pour analyser une grande quantité de données, une tâche qu’il vaut mieux laisser aux machines. Mieux vaut se concentrer sur la plus grande force de l’être humain: la prise de décision. «C’est l’humain qui est vraiment capable de décider quel geste poser, quelle intervention faire», poursuit Louis-Raphaël Tremblay.
Pour ce qui est de la gestion du service client, de la gestion des profils sociaux et des autres tâches qui demandent que l’assistant virtuel communique directement avec les clients, les partenaires ou les vendeurs, il vous faudra passer en revue les anciennes interactions et créer des scripts ou des « modèles de réponses » pour chaque scénario fréquent — p.ex un client qui demande une mise à jour concernant sa commande ou qui souhaite se faire rembourser.
Externaliser ses services en recrutant un assistant virtuel permet à une PME de tirer un réel profit financier. En effet, recourir au service d’un assistant virtuel est beaucoup moins cher pour une qualité de travail identique. Le dirigeant qui fait appel à ce genre de prestation aura moins de contraintes organisationnelles étant donné qu’il n’est plus nécessaire de prévoir un poste de travail dédié à l’assistant. Les horaires sont modulables en fonction des besoins de l’entreprise de même qu’une possibilité de personnalisation des prestations. Comme l’assistant travaille en dehors de l’entreprise, il n’est pas rare qu’en cas de besoin, il est appelé à travaillé dans la soirée.

demo chatterpal

×