Pour les entrepreneurs individuels, faire appel à un assistant virtuel peut être une alternative parfaite par rapport à l’embauche d’un collaborateur à plein temps, en local. En effet, bien que cette option soit encore méconnue à ce jour, elle présente de nombreux avantages non négligeables sur tous les plans, tant et si bien que la distance ne représente plus qu’un détail.
Un assistant virtuel peut prendre en charge toute la partie administrative d’un poste et ainsi soulager vos salariés ou vous-même. Il peut ainsi gérer tous les mails, mettre à jour les agendas des membres de votre équipe, prendre les rendez-vous, effectuer les démarches administratives de l’entreprise, etc. Il s’agit, en fait, d’une secrétaire personnelle. De plus, toutes ces tâches peuvent être effectuées à distance sans aucune difficulté grâce aux nouvelles technologies.
Vous l’aurez compris : les avantages à mettre en place un logiciel d’assistant virtuel peuvent donc être très nombreux pour votre activité, que cela soit d’un point de vue opérationnel, marketing ou stratégique. Mais du point de vue strictement utilisateur, les bénéfices peuvent aussi être très importants, et ces assistants peuvent améliorer grandement l’expérience générale des visiteurs sur votre site mais aussi la façon dont ceux-ci perçoivent votre marque et vos services.
La difficulté première réside donc dans l’apprentissage du langage pour le Chatbot ou ce que l’on appelle le NLP (Natural Language Processing) grâce auquel on pourra programmer un interpréteur sémantique, permettant au bot de reconnaître les requêtes et d’y répondre en conséquence, voire d’apprendre de nouvelles requêtes au fur et à mesure des demandes. Mais plus les demandes des visiteurs seront originales ou spécifiques, plus il sera difficile pour l’assistant virtuel d’y répondre correctement si celles-ci n’ont pas été anticipées au préalable. Bien sûr, avec la progression des technologies d’intelligence artificielle, on peut envisager une progression du système avec le temps. Mais la technologie autour du NLP et des assistants virtuels est encore loin d’être mature sur le marché. Le risque ? Des bugs, des incohérences, voire même une certaine confusion des utilisateurs les moins avertis.

chatterpal

×